Illéttrisme - Les tables rondes "12h - 13 h" Les 8, 9 et 10 décembre 2020 sur la chaîne du festival

Mis à jour : 9 déc. 2020

Les 8, 9 et 10 décembre 2020 se tiendra le festival 100 % digital "Coopérons pour que l'illettrisme recule !", organisé par l'Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme avec le soutien du Fonds Social Européen.

Ce festival, qui sera accessible sur la plateforme www.illettrisme-cooperons.fr, proposera des demi-journées thématiques composées de différents formats (cartes blanches à des partenaires, conférences, webinaires, capsules vidéos, expositions, etc.)

Gros plan sur les temps forts de 12 h à 13 h chaque jour du festival : les tables rondes, accessibles chaque jour à 12 h sur https://illettrisme-cooperons.fr sans inscription préalable.


Mardi 8 décembre à 12 h - Coopérer pour prévenir et lutter contre l'illettrisme sur les territoires.

Avec Martine Chong-Wa Numéric, Directrice régionale Pôle emploi Normandie , Rémi Bordet, Directeur relations institutionnelles de l’AFPA , Thibault Renaudin, Maire de Termes d’Armagnac, Délégué général Bleu Blanc Zèbre, Geneviève Baraban, Conseillère départementale du Loir-et-Cher.

Les problématiques de l’illettrisme ne sont pas concentrées uniquement dans les espaces urbains puisque 30 % des personnes concernées par ce sujet habitent en zone rurale.

La crise que nous traversons avec les mesures de confinement a mis en évidence et en exergue des difficultés qui étaient invisibles : la question de l’école, de l’accès aux services publics, de l’accès aux « usages du numérique » … Les premières annonces de fermeture d’entreprises bouleversent également l’organisation des territoires, impactent le quotidien des citoyens et des collectivités locales.

Comment les acteurs locaux prennent-ils en compte les problématiques des individus/usagers sur les territoires ? Comment ont-ils adapté, ouvert, fait évoluer l’offre de service de leur collectivité locale, de leur institution ?


Mercredi 9 décembre à 12 h - Table ronde Coopérer pour développer les compétences de base dans le monde du travail.

Avec Thibault Guilly, Haut-Commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises, Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT, Audrey Richard, Présidente de l’ANDRH - DRH du Groupe UP et Valérie Sort, Directrice générale d'AKTO.

50 % des personnes confrontées à l’illettrisme sont en emploi, ce qui représente plus d'1 million de salariés. Les transformations sociétales qui s’opèrent actuellement, notamment dans la manière de travailler avec l’intégration massive dans la vie de chacun du digital, mais aussi l’arrivée des usages du numérique, au sens large, dans les systèmes de production, nécessitent de réfléchir sur leurs impacts en milieu de travail. Tout cela laisse à penser que les salariés les plus fragiles, les moins qualifiés, les moins agiles et qui sont aujourd’hui en situation de travail risquent d’être les premières victimes des plans d’adaptation des effectifs des entreprises. Cette catégorie de salariés va très probablement se retrouver en grande difficulté pour réintégrer le marché du travail.

Quels regards portent les intervenants sur l’actualité ? La crise que traverse notre pays, et plus largement le monde, accroît-elle des fragilités au sein du monde du travail ? Quelles pourraient être les propositions à formuler ? Quels leviers ? Quels moyens ? Quelles solutions ? Sur quoi prendre appui ?


Jeudi 10 décembre à 12 h - 20 ans de coopération contre l’illettrisme et demain ?

Avec Brigitte Klinkert, Ministre déléguée auprès de la Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, en charge de l’Insertion, Orianne Ledroit, Conseillère auprès de Cédric O, Secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques et Christian Janin, Président de l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme.

L’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme fête cette année ses 20 ans. La mobilisation collective contre l’illettrisme fait appel à des ressources très diverses et les solutions doivent être proposées à tous les âges de la vie. Les missions de l’Agence, se sont donc co-construites au fil du temps avec la création d’outils mis à disposition de tous ceux qui veulent s’en saisir, afin qu’ils puissent faire plus et mieux. Cette méthode a produit des résultats significatifs mais il reste encore beaucoup trop de personnes confrontées à l’illettrisme et à l’illectronisme dans notre pays. La crise que nous traversons n’a pas seulement mis en lumière les fractures, elle les a aussi amplifiées. Il reste donc beaucoup à faire afin que chacune et chacun dispose des clés de l’autonomie. Comment prendre appui sur les avancées collectives pour faire plus et mieux ?

© 2019 par le Groupe le Loir-et-Cher Autrement

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon