Intervention de Geneviève BARABAN du 14 décembre 2020

Mis à jour : 15 déc. 2020


Monsieur le Président, chers collègues,


Les conséquences de l’épidémie du virus Covid-19 sont considérables et en cette fin de l’année 2020 si éprouvante pour tous, nous n’en mesurons même pas encore toute l’étendue.

Santé physique-mentale et sociale mise à mal

Une détresse sociale

Il est fondamental que chaque citoyen agisse scrupuleusement selon les consignes sanitaires mais il est également fondamental qu’il comprenne bien et s’approprie toutes les mesures qui peuvent le protéger.

Un véritable enjeu.

La perspective de la vaccination nous laisse entrevoir des jours meilleurs mais encore faudra-t-il qu’elle soit organisée méthodiquement avec une pédagogie adaptée et apaisée.

Le Département s’est engagé depuis le premier jour dans la bataille contre le virus pour protéger les Loir-et-Chériens en déployant énergie et finances, en s’adaptant du mieux possible aux évolutions des mesures nationales.

L’adaptation des réponses a été à la mesure des enjeux et toujours avec le souci de cohérence avec L’État, La Région et de complémentarité avec les Maires en premier plan.

Aujourd’hui et après un travail conjoint de qualité dans lequel nous avons pu faire valoir et inscrire nos propositions, nous sommes satisfaits des nouveaux engagements de notre Assemblée notamment au travers du Plan « Relance 41 », 2020/2022.

Il conviendra tout au long de ce plan de rester agile, de nous adapter aux ondes qui en suivront, sans jamais perdre notre boussole en agissant sur les 3 piliers fondamentaux : Prévenir /anticiper – Protéger/aider –Traiter, avec la volonté d’agir selon les principes du développement durable




Cette session budgétaire est riche de dossiers structurants et ouvre les voies de projets répondant à nos préoccupations collectives

Notre groupe d’opposition constructive apporte des propositions efficaces et « durables »…

Les clefs de cette réussite collective :

En avril 2015, J’ai dit précisément, non sans humour, qu’« à l’époque où l’innovation et les Lab sont dans toutes les bouches des Politiques locaux, c’est un Lab d’une Politique autrement, que nous sommes en train de créer en Loir-et-Cher. Il fera exemple ! »

Ces 6 ans de mandats nous ont donné raison.

La particularité de notre groupe est d’avoir fait de l’intérêt général sa toute première priorité au profit de tous les Loir-et-Chériens.


L’opposition tellement nécessaire !

La Politique se nourrit du débat d’idées, de la confrontation de points de vue contradictoires. Il est fondamental car il permet à la majorité d’expliquer son action, d’en démontrer sa pertinence, de la corriger et donc de l’améliorer.

La Critique pour être efficace se doit d’être solide et argumentée

C’est un travail permanent que notre groupe a mené sans relâche, portant à bras le corps et avec fierté ses idées et ses valeurs de gauche


Notre opposition constructive preuves à l’appui :

Petit rappel de la méthode de co-construction si souvent énoncée, le respect mutuel- la concertation très régulière – les analyses partagées – les idées et propositions enrichies – les innovations de bon sens et l’engagement constant pour suivre tous les dossiers …


Depuis le mois de septembre nous préparons cette session inédite qui nous réunit aujourd’hui pour que cette année 2021 qui se profile, puisse contrecarrer les secousses et les ondes négatives de 2020 ;

Plus que jamais, il nous fallait unir nos forces et nos idées.


- Nous n’étions pas d’accord :

Avec une DSR sans contrepartie vertueuse au niveau environnemental comme au niveau de l’insertion professionnelle des plus fragiles. Des clauses d’insertion sont indispensables.


- Nous étions contre:

Le désengagement du CD dans les Politiques de la ville




Nous soulignons à présent la pertinence de l’engagement du Département dans « Territoires Zéro chômeurs », dans la Cité éducative de Blois, dans la Politique de la ville, le RSA couplé aux revenus de la reprise d’activité…

- Nous nous sommes interrogés plusieurs fois:

Sur L’intérêt d’une communication autocentrée sur le Président : nous avons insisté sur l’Information et la participation citoyenne et la nécessaire pluralité d’intervenants y compris la voix de nos experts dans les services.

Sur la limite de nos compétences départementales pour certains projets exceptionnels comme les 1000 chantiers pour nos artisans


- Nous avons suggéré dans tous les dossiers (secteurs) des adaptations, des expérimentations, des solutions nouvelles.


1. Faire évoluer les métiers d’aides à domicile vers de véritables statuts et une reconnaissance formelle.

2. S’engager avec les partenaires des territoires dans une véritable transition numérique objectif 2022 (maîtrise du numérique, lutte contre illettrisme et illectronisme)

3. Soutenir les associations: fonds de soutien exceptionnel et un accompagnement adapté…

4. Inciter les associations que nous subventionnons à faire des propositions solidaires.

5. S’engager davantage dans la Mobilité à l’échelle de tous nos territoires. Un plan départemental des mobilités, encourager, accompagner les initiatives locales.

6. Lutter plus contre le réchauffement climatique.

S’engager de façon très forte dans la transition écologique en soutenant les plus fragiles dans les dépenses engendrées…

7. S’engager dans la coordination pour la vaccination aux côtés de l’ARS.


En plus de ces 7 grands défis, nous avions fait la proposition d’étudier le bilan des expérimentations d’un Revenu de Base comme bouclier social en cette période de crise majeure : nous proposons qu’un groupe de travail de Conseillers Départementaux motivés par cette question se constitue de la même façon que cela a pu se faire pour enrichir l’Agenda 2030 départemental.


Des « pas assez ! », des trop peu ! », des « il vaudrait mieux faire autrement ! », « des propositions s’appuyant sur des arguments solides » « des idées reposant sur la bonne connaissance des réalités et de nos expériences ».

Toujours avec réalisme, détermination, de la vision et le souci permanent de l’intérêt général, nous vous avons beaucoup sollicité Monsieur le Président tout comme vos équipes, ainsi nous avons consacré beaucoup de temps à faire de la Politique autrement !


« Le Pouvoir et le Vouloir » :

Alfred de Musset :

« Pour réussir retenez bien ces 3 maximes :

Voir c’est savoir

Vouloir c’est pouvoir

Oser c’est avoir »


« Le Loir-et-Cher Autrement » fait siennes ces trois maximes dans la durabilité.



Geneviève Baraban

Présidente du Groupe « Le Loir-et-Cher Autrement »

Posts récents

Voir tout

Intervention de Geneviève BARABAN du 15 juin 2020

Monsieur le Président, cher-es Collègues, Nos ressorts dans la crise ! Cette session donne chaque année à pareille époque l’occasion de faire un point précis sur l’état des finances de notre départeme

Intervention de Geneviève BARABAN du 24 avril 2020

Monsieur le Président, cher-es Collègues, Mes propos, bien justement, s’adressent à tous les Loir-et-Chériens dans la maladie et dans la peine, qu’ils soient assurés de toute notre compassion. Les per

© 2019 par le Groupe le Loir-et-Cher Autrement

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon