Intervention de Geneviève BARABAN du 24 avril 2020

Mis à jour : mai 20

Monsieur le Président, cher-es Collègues,


Mes propos, bien justement, s’adressent à tous les Loir-et-Chériens dans la maladie et dans la peine, qu’ils soient assurés de toute notre compassion. Les personnels soignants, les personnels de nos collectivités et les associations redoublent de bienveillance et d’énergie pour préserver ce que l’on a de plus précieux, notre santé physique, sociale et mentale, nous leur témoignons toute notre reconnaissance.


La prévention Santé et la Solidarité se déploient de façon formidable dans notre département, pendant cette période de confinement, il sera intéressant d’en collecter les détails et les effets. (Observatoire : OET). Une mine de solutions pour l’avenir à n’en pas douter…

De façon criante, les disparités entre citoyens nous obligent à réagir. La plus visible et la plus cruelle est celle qui concerne les familles : - Dans l’impossibilité d’offrir la solution numérique pour assurer à leurs enfants la continuité scolaire. - Dans l’impossibilité également d’accompagner leurs enfants dans l’apprentissage scolaire. Ce n’est pas une découverte pour les professionnels mais une révélation flagrante pour agir politiquement.

Nous devons construire collectivement les décisions qui s’imposent devant ses cruelles inégalités mises en exergue par cette crise. Le plan Illettrisme/Illectronisme y fait écho et Monsieur le Président nous pouvons apporter des solutions concrètes et durables. CF : ma proposition de 2015…

C’est un grand bouleversement que nous vivons.

Le confinement rime avec galères mais pas un habitant ne reste les bras ballants, à l’affut de tout ce qui peut être aidant. Ici pour un voisin, ici pour un soignant. La générosité s’est harmonisée avec le temps, s’est fondue dans notre quotidien comme une ressource qui semble inépuisable…

Quand confinement rime avec travail à distance, visioconférences, c’est une propulsion dans une autre dimension spatiale, dans une concentration accrue.

La proximité a changé d’échelle avec la téléconsultation médicale, les services de livraisons à domicile, les commandes à distance, les drive pour manger meilleur et local, le goût des bonnes choses, le plaisir des petits riens, le regard sur la nature et sur notre nature…


Les actions pertinentes impulsées et coordonnées par vous-même au Département, Monsieur le Président, dès le début de la crise ont été à la hauteur des enjeux. Tous les Maires et leurs équipes démultiplient leurs initiatives pour se coordonner avec leurs conseillers départementaux pour identifier les besoins de nos commerçants de premières nécessités, des pharmaciens, des producteurs locaux et distribuer plaques de protections, visières … La préparation du dé confinement devra s’opérer avec cette même énergie dans la pédagogie et la clarté. Nous devrons être particulièrement attentifs à nos personnels, vigilants quant aux équipements de protection dont ils devront être impérativement pourvus dans les secteurs exposés (collèges, et tous les secteurs en lien direct avec les publics). Il convient que nous participions à la pédagogie et à la protection des retrouvailles citoyennes.

Nous saluons l’idée des parloirs plexi dans les EHPAD pour qu’enfin nos aînés puissent retrouver leurs proches sans risque après de douloureuses séparations. Après cette succession de crises (Gilets jaunes, Grèves …) qui avait grandement participé à déprécier l’image des Politiques et de leurs administrations et entrainé une crise de confiance, les élus locaux et leurs administrations ont clairement refait surface dans l’esprit et le coeur de nos concitoyens. La protection des populations et en particulier des plus fragiles s’organise et s’adapte autour de décisions politiques pertinentes et un dévouement qui n’échappent à personne …


Lié directement au Choc sanitaire, le choc économique est terrible, la santé des entreprises est très affectée, certaines semblent déjà même en sursis. La reprise ne sera ni massive, ni uniforme… Le département, lien de proximité se doit d’être un médiateur solidaire entre les services de l’Etat, les collectivités en charge du développement économique, les chambres consulaires et les entreprises en souffrance.


Entre les mesures de l’Etat, le fonds régional de prévention des difficultés, les guides numériques sont particulièrement clairs et pratiques pour s’y retrouver. Le site de DEV’UP Centre val de Loire est à recommander. Le Conseil Régional Centre-Val de Loire a alloué une enveloppe conséquente pour le fonds de prévention des difficultés d’entreprises.

Le Groupe Agréé de Prévention (GPA) du département est particulièrement mobilisé pour apporter le soutien et l’accompagnement nécessaire aux responsables d’entreprises rencontrant de grandes difficultés. Nous avons à réfléchir très concrètement à toutes nos interventions en soutiens possibles et souhaitons un engagement fort de notre Assemblée Départementale ... Les impacts de la Crise sanitaire sur nos finances Départementales seront également à mesurer et à appréhender…pour poursuivre l’année. Nous en reparlerons, évidemment, chiffres en main lors du BS de Juin/Juillet. Dans tous les cas, on se rend bien compte de toute la pertinence de l’échelon départemental dans sa juste proximité avec les réalités. En appui des Mairies, lui-même en apporte la preuve depuis le début de la crise.

Sur la session

Cette session « fiscale » qui devait être assez légère et avoir lieu le 30 mars s’est enrichie de l’expérience exceptionnelle du confinement dû à la crise sanitaire. Cette expérience devra désormais sous tendre toutes nos réflexions politiques, écologiques et solidaires.

Notre volonté, soyons tous ensemble dans le combat contre le réchauffement climatique avec la même force que nous déployons actuellement dans le combat collectif contre le corona virus.


Les points clefs :

- Effort à saluer pour soutenir le SAMU et les transports sanitaires héliportés.

- Vote du taux de fiscalité Fiscalité : taux inchangé et prévision du produit inscrite au BP juste.

- L’Agence d’attractivité du Loir-et-Cher

L’Agence d’attractivité du 41: création de l’association « Loir-et-Cher Attractivité » - GIP RECIA L’adhésion du département au GIP Recia avec comme justification de permettre à nos collégiens la mise à disposition d’un espace numérique sécurisé


J’évoquerai lors de la présentation de la délibération, l’intérêt du travail collectif à mener également avec eux dans le plan illettrisme/Illectronisme. L’équipement numérique pour les familles sans matériel adéquat et le « savoir » sont une priorité – Il nous faut combler ce fossé dans l’intérêt de tous les collégiens.

- ENS

ENS acquisition du domaine forestier annoncé au BP

- PAÏS

Le soutien à PAÏS est une très bonne initiative mais le rapport est un peu complexe à décrypter. Une petite présentation en séance de cet important sujet départemental sera la bienvenue.


Conclusion : Bonne idée cette fête de la musique du 41 pour ce dimanche (41 ème jour de confinement). Créativité culturelle et gaité sont des moteurs du bien-être et du vivre ensemble. La musique est un langage universel qui rassemble en combattant le stress et l’anxiété. Mettons donc en musique nos plus belles idées.



Geneviève Baraban

Présidente du Groupe « Le Loir-et-Cher Autrement »

Posts récents

Voir tout

Intervention de Geneviève BARABAN du 15 juin 2020

Monsieur le Président, cher-es Collègues, Nos ressorts dans la crise ! Cette session donne chaque année à pareille époque l’occasion de faire un point précis sur l’état des finances de notre départeme

© 2019 par le Groupe le Loir-et-Cher Autrement

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon