Intervention de Geneviève BARABAN du 25 mars 2019

Monsieur le Président, che-res collègues,

Bienvenue !


Un, deux, trois, le compte y est enfin !


3 Philippe, dans notre Assemblée, qui ne pensaient certainement pas, il y a 6 mois en arrière, à tous ces chamboulements dont ils allaient être « le jeu » !

Maurice Leroy nous aura comblés de surprises tout au long de ses engagements politiques !

Aujourd’hui, c’est pour de vrai, comme diraient les enfants, il a quitté le dossard d’Elu et notre Assemblée. « Ainsi font, font font…3 petits tours et puis s’en vont ».


Nous pensons toujours autant que tous ces petits arrangements auraient pu être évités. Très sincèrement, son attachement et son engagement pour le Loir-et-Cher auraient davantage rayonné en ce jour.

Avis aux parlementaires, il est urgent d’élire aux côtés des députés, des remplaçants et non des suppléants…Rappelons que les Conseils Départementaux ont gagné démocratiquement du même coup, la Parité et des Remplaçants, au scrutin de 2015.

Nous lui devons, et je le répète souvent, l’ouverture attendue, proposée par notre groupe pour un Loir-et-Cher vraiment Autrement.

Grâce au dialogue permanent, nous sommes parvenus tous ensemble à un échange constructif qui sous-tend depuis 4 ans nos politiques de projets départementaux.

Notre Assemblée sera soumise, bien entendu, à l’épreuve et aux pressions des campagnes électorales successives, résistons et restons dignes.


Concernant les dossiers de la session :


Dans le premier dossier de la session, nous sommes invités à approuver le compte-rendu de la séance du CD du 15 octobre 2018.

A la relecture attentive du texte proposé, je me rends compte de certaines inversions dans la chronologie des propos retranscrits, de même il y a compilation de certaines répliques.

Tout y est, mais l'ordre des choses modifie grandement la réalité du contexte.

En effet, page 13/15 les propos de Pascal Brindeau sont compilés et regroupent 2 interventions différentes: Son intervention générale qui se termine avant le paragraphe 2 de la page 14/16 et celle qui débute par "Concernant le RSA..." Jusqu’au moins à: "rester chez eux le matin plutôt que de se lever".

Cette 2ème intervention, concernant le RSA, est intervenue après ma réaction suite aux propos un "peu excessifs" de Christina Brown sur le sujet.

Ma réaction précitée s'est naturellement produite après l'intervention de Christina Brown page 16/18 et a été suivie de celle de Pascal Brindeau après laquelle je n'ai pas souhaité réagir pour ne pas inciter à la surenchère de propos démesurés...

Évidemment, l'ordre chronologique dans ce contexte est important et je tiens vraiment à ce qu'il soit naturellement rétabli.

Nous en avions discuté en rendez-vous avec le Président, mon attitude ce jour-là, en session, avait été de relever l’excès sans créer de polémique exagérée.

Mon message de ce jour va bien évidemment dans ce même sens.

En vous remerciant pour votre attention à ma requête.


Dans le second dossier :

C’est « Loir et Cher 2021 » Le plan d’actions

Il nous est proposé dans ce rapport le bilan et l’évaluation des actions menées selon les 4 grands axes :

Pour nous, parmi les actions les plus remarquables :

1. Les clauses d’insertion

2. Job 41

3. La Médiation culturelle et la lutte contre l’illettrisme pour les publics fragiles.

4. La stratégie numérique : wifi, fibre optique, tablettes aux collégiens …

5. Le dispositif SOS communes.

6. Valorisation de nos produits locaux et de nos agriculteurs.

7. Développement des bonnes pratiques environnementales, la réduction de la consommation d’énergie et la DDAD –Dotation Départementale d’Aménagement Durable -.


Dans le dossier numéro 3 :

C’est Quali’dep en continu : La démarche permanente d’amélioration des relations entre les usagers et le CD 41. Simplifier, faciliter, bien accueillir

Faciliter le repérage à tous les niveaux, spatial par panneaux indicateurs, dans les courriers écrits et démarches en ligne…

Parmi l'avancement des 56 actions proposées, celles en direction du public pour "Faciliter les démarches administratives sans se déplacer et apporter en ligne une réponse rapide aux problèmes les plus courants" comme le suivi en ligne des dossiers Autonomie MDPH et informatique ainsi que la gestion des réclamations en ligne est une grande évolution pour le service au public.

Il est à souligner l’engagement méthodique des services sous la houlette de Samantha Pallot et tout l’intérêt de l’association des usagers eux-mêmes dans les démarches.

Parler du Plan d’actions « Loir et Cher 2021 », parler de Quali’dep qui est la marque des services dans le plan, c’est évoquer aussi le chemin parcouru depuis le fameux « livre blanc » édité en janvier 2014 à l’issue d’une démarche prospective 2012-2013 pour imaginer alors l’avenir de notre Département.

Il est important de rappeler la participation constructive de 30 000 Loir-et- Chériens, un succès populaire sans précédent !

Le véritable grand débat aurait-il été inventé en Loir-et-Cher ?

« Loir-et-Cher 2020 » s’est ainsi construit solidement, prolongé en 2016 par un plan d’actions 2021 auquel nous avons tous contribué au sein de l’Assemblée.

L’histoire actuelle nous prouve qu’il serait important et nécessaire de penser collectivement à nouveau l’avenir de notre département et de ces territoires si singuliers.

Lors de la dernière CP, Monsieur le Président, vous nous avez fort à propos proposé de réfléchir collectivement à l’après Loir-et-Cher 2021. Vous connaissez notre réactivité, nous avons commencé à y réfléchir.

Sur son nom et sa longévité !

Son nom et sa forme devront susciter l’enthousiasme et l’envie de s’engager dans un esprit combatif.

Il s’agit de gagner les défis de la modernité au service de l’humain, de l’environnement et de la santé de nos territoires si singuliers dans un contexte en perpétuelle évolution...

« Plus vite, plus haut, plus fort ! » la devise olympique.

Un Loir et Cher 2024 semble tout indiqué, une date qui comptera pour tous les sportifs de haut niveau! Une échéance gagnante pour le 41, pourquoi pas? C’est ce que nous lançons aujourd’hui comme idée.

Sur la méthode participative !

Le dialogue facilite l’information, l’écoute et les échanges, de sorte il libère la confiance source de toute créativité.

Sur le plan d’actions :

Au cœur des évolutions technologiques fulgurantes, nous allons devoir certes fixer des caps mais nous allons aussi devoir user de souplesse pour saisir intelligemment toutes les opportunités.

Pour conclure,

pas de surprise côté fiscalité encore cette année, et une volonté affirmée de poursuivre les actions inscrites dans notre Plan 2021…

Reste dès cette année à imaginer l’après 2021 pour assurer la continuité de la dynamique entreprise.


Remarque sur « le sentiment de flottement national général » :

Les élu-es et les personnels administratifs, malmenés voire méprisés dans les discours et l’attitude de certains citoyens déstabilisés ces derniers mois, méritent d’être reconnus plus que jamais dans leurs engagements et leur utilité.

Le Président de la République nous avait un peu oubliés, créant un sentiment de cause à effet de flottement national.

Les élu-es sont les piliers des valeurs républicaines et de notre chère Démocratie. Ils sont les mille pattes utiles du quotidien de nos territoires.

Bien sûr, il nous faut toujours être en éveil et construire solidement, sans relâche, des réponses adaptées aux besoins humains et environnementaux, mais c’est aussi la société toute entière qui doit se perfectionner dans l’engagement citoyen et le sens du collectif dans une période de transformations intenses où chacune et chacun recherche de l’équilibre !

Une des clefs, outre le dialogue général sera sans doute de bien redéfinir les missions des acteurs publics à chaque niveau de services des collectivités avant la prochaine échéance des municipales.

L’édifice républicain y gagnera en solidité, en utilité et en considération.

Nous pourrons ainsi donner une réassurance à nos concitoyens déstabilisés.


Geneviève Baraban

Présidente du Groupe « Le Loir-et-Cher Autrement »



Posts récents

Voir tout

Intervention de Geneviève BARABAN du 15 juin 2020

Monsieur le Président, cher-es Collègues, Nos ressorts dans la crise ! Cette session donne chaque année à pareille époque l’occasion de faire un point précis sur l’état des finances de notre départeme

© 2019 par le Groupe le Loir-et-Cher Autrement

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon